Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l'état d'urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu'à Busan, l'unique ville où ils seront en sécurité...

Lors de sa sortie en 2016, le film avait bénéficié d'un "good buzz". Mais, échaudé par le visionnage de films coréens dits d'horreur tels que The Host, je n'ai pas succombé à la curiosité. Les bons avis ayant continué, j'ai profité d'une nouvelle occasion. Ca valait le coup d'attendre un peu, car avec pas mal de recul sur le genre, j'ai pu mieux appréhender le film de Sang-Ho Yeon. Ce dernier, réalisateur de films d'animation, a été poussé par ses producteurs à développer en version live un projet de film d'animation appelé Seoul Station. Novice dans l'exercice, celui-ci a néanmoins profité d'un budget et d'un casting confortables pour diriger ce premier film.

Le résultat est... bluffant. Très bien monté, mais pas épileptique, on suit donc la progression d'un groupe de survivants dans un train dans lequel un virus qui transforme les gens en zombies fait des ravages. La direction d'acteurs s'attarde sur une dizaine de personnages aux caractères bien différents, mais également évolutifs. En vrac ; un père bureaucrate qui accompagne sa fille de 6 ans qu'il connaît à peine, des joueurs d'une équipe de base-ball, un PDG très imbu de sa personne, le conducteur du train, un couple sur le point de devenir parents... Tous vont vivre la journée la plus difficile, voire la dernière, de leur existence. Contrairement à d'autres films coréens vus par votre serviteur, dans celui-ci les acteurs ne surjouent pas, même les zombies (et ouais). Les acteurs principaux s'en sortent pas trop mal, mais celle qui m'a le plus convaincu est Kim Soo-Anh, qui joue Su-An, la gamine... Pas pleurnicharde, pas super-maligne, elle a juste les réactions d'une enfant de 6 ans qui se retrouve en plein chaos. A noter en tête d'affiche Gong Yoo, superstar sud-coréenne, qui ne passe pas inaperçu avec sa grande taille et son personnage ambigu.


Qui dit (bon) film de zombies dit chronique sociale. Sang-Ho Yeon revendique l'influence de George Romero en l'occurrence, puisqu'on comprend que la catastrophe est provoquée, quelque part, par la spéculation boursière. C'est donc une belle réussite, que je conseille aux amatrices et amateurs du genre.

 

Spooky

Commenter cet article
C
Hello ! :-)
Excellent film de zombie qui sort des sentiers battus du genre.
Répondre
S
Oui !
E
Super film.
Répondre
S
Ouf, on est d'accord.

Articles récents

Hébergé par Overblog