Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

 

Et si une énorme comète se dirigeait tout droit sur notre planète, et qu'elle la détruirait entièrement ? C'est ce que découvrent Kate Dabiasky et Randall Mindy, deux astronomes de l'Université de Michigan State. Ils en réfèrent tout de suite aux plus hautes instances scientifiques du pays, puis à la Présidente des Etats-Unis. Laquelle est plus préoccupée par les élections de mi-mandat, qui arrivent vite, que par une nouvelle potentiellement contraire à sa popularité, elle qui joue -un peu trop- sur son sex appeal. Dépités, les scientifiques décident de passer par la case médias pour faire connaître l'atroce nouvelle : les Terriens n'ont plus que 6 mois à vivre. Mais là encore ils vont de confronter à l'ineptie de ce contre-pouvoir, plus prompt à faire du divertissement qu'à faire peur aux gens.

Dès sa sortie sur la plateforme de streaming Netflix, le film d'Adam Mc Kay (Vice, The Big Short) a fait le buzz : oscillant en permanence entre le drame social et la comédie, elle interroge sur les relations entre le pouvoir politique et les lobbies, sur le rôle des médias et l'obscurantisme des climato-sceptiques. Il n'est pas question de réchauffement climatique, puisque la comète Dabiasky n'en est pas la conséquence, mais les comportements et les réactions sont comparables. Les séquences tragi-comiques s'enchaînent dans le film, et je vous avoue que je comprends le comportement de Jennifer Lawrence, qui joue la jaune astronome doctorante qui découvre le bolide et se heurte à toutes ces barrières : j'aurais envie de péter complètement un câble.

 

Don't Look up est un excellent film. Non seulement parce que tous les acteurs sont bons, voire excellents, mais aussi et surtout parce qu'au-delà de son aspect parodique, de la réaction outrée de certains personnages (Meryl Streep et Cate Blanchett sont monstrueuses), il est surtout... incroyablement crédible. Nous fonçons droit dans le mur, nous tuons notre propre planète de plus en plus vite, et les grands de ce monde n'en ont STRICTEMENT rien à foutre. Alors on rit, mais jaune, très jaune.

 

C'est flippant.

 

Spooky.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog