Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky
Publié dans : #Films

La Terre est mitraillée par des météorites, qui se révèlent rapidement être des vaisseaux de guerre extraterrestres. La ville de Los Angeles, parmi les cibles, doit être évacuée avant qu'un bombardement ne détruise une partie des envahisseurs. Une unité de Marines, commandée par le jeune lieutenant Martinez, part chercher un groupe de civils dans un commissariat.

Le scénario est donc -extrêmement- basique. Pour lui donner un peu de chair, ajoutez un sergent démissionnaire après la perte de ses hommes, une vétérinaire et trois enfants pour composer un groupe qui va tenter de fuir la zone transformée en Beyrouth. L'ensemble du film oscille entre l'affligeant et le passable. On a tous les poncifs, les passages obligés des films militaristes américains : le salut militaire avec les dents serrées, le vétéran qui veut partir au début mais est le premier à prendre ses responsabilités, le sens du sacrifice, le mec vénère parce qu'il a perdu son frère au combat, les cris de joie lorsqu'on dégomme un ennemi... Je n'ai pas vu de bannière étoilée, mais j'ai pu louper le passage... Et à côté de ça, le film se laisse regarder : la réalisation, signée par le Sud-Africain Jonathan Liebesman (Ninja Turtles, La Colère des Titans... rien de bien excitant) est à peu près correcte, même si au début du film, les zooms/dézooms, le côté caméra à l'épaule sont assez dérangeants. J'imagine que c'était pour donner un côté plus "humain", plus "dynamique" au film, mais même sur un film de guerre, il n'y a rien de mieux pour le faire sortir d'un visionnage... Cela change au milieu du métrage, à croire qu'il y a eu un changement de cadreur...

Les effets spéciaux, concentrés sur les extraterrestres en scaphandres et leurs vaisseaux, sont également corrects, même si on sent que les décors de rues recouvertes de poussière ont dû aspirer une bonne part du budget. Pas de superstar au générique, mais Aaron Eckhart, habitué des films d'action, tient le haut de l'affiche et se la joue sobre. Il y a également Michelle Rodriguez, Michael Peña et Bridget Moynahan dans le casting, mais leurs scènes respectives sont réduites à quasiment zéro, le scénario privilégiant l'action quasi non-stop, et donc peu de place au jeu d'acteur. A la limite leurs rôles auraient pu être tenus par n'importe quels autres acteurs sans qu'on voie une différence. Un bon point cependant, le script évite les romances et les remarques sexistes, si l'on excepte une réplique à caractère sexuel dans le dernier tiers. Pas de quoi se plaindre, donc.

Voilà, on est très loin du film du siècle, même dans son genre, mais ce n'est pas une bouse intégrale non plus. Toutefois, si vous avez mieux à faire, passez votre chemin.


Spooky

Commenter cet article
E
Tu es dans le consensus ????. Pas vu et pas tentée mais si ca se présente je me rappellerai de ta chronique.
Répondre
S
Bah je suis tombé dessus en zappant en début de soirée. Du coup je me suis dit "pourquoi pas ? Comme ça je saurai ce que ça vaut..."

Mais si ça se trouve je me plante complètement, hein...

Articles récents

Hébergé par Overblog