Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Publié le par Spooky

 

Cassandre est sans conteste la meilleure mécanicienne de sa génération. Il faut dire qu’elle dispose d’un atout non négligeable : elle peut dialoguer avec les machines qu’elle répare.

Appelée en urgence sur la station spatiale internationale suite à de multiples et étranges avaries, Cassandre y retrouve la capacité à se mouvoir librement grâce à l’apesanteur. Mais surtout, elle va faire la connaissance de l’être le plus passionnant et étrange qu’elle n’ait jamais rencontré.

 

Dans cette nouvelle Bénédicte Coudière nous livre un récit de cyberpunk qui fait preuve d'une belle vitalité. Il y a deux idées qui servent de moteur : d'abord le fait que Cassandre soit hémiplégique, mais que son fauteuil roulant ne soit plus une difficulté lorsque l'ingénieure de se retrouve en situation d'apesanteur. Elle devient ainsi quasiment l'égale des valides. L'autre idée c'est la faculté particulière dont elle est dotée : celle de pouvoir converser, au sens propre, avec des intelligences artificielles. Tout ceci l'amenant dans une situation très particulière au cours de sa mission au sein de la Station spatiale internationale.

 

Si la lecture est plaisante, l'autrice faisant preuve d'une langue inventive et élégante, cette histoire aurait peut-être mérité que l'on appuie un peu plus sur le handicap de Cassandre. Mais en l'état c'est vraiment sympa, ce qui a valu au texte de remporter pour le Prix Rosny Aîné dans sa catégorie. Pour commander la nouvelle, c'est par là.

 

Spooky

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog