Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
...:::Ansible:::...

...:::Ansible:::...

Tous les territoires de l'imaginaire, en vitesse supra-luminique. Chroniques sur le cinéma, la littérature, les jeux, séries TV, bandes dessinées.

Résultat pour “sapkowski

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

La fin du monde ne survint pas en l’an de grâce 1420. Pourtant, bien des signes l’avaient présagée. Les sombres prophéties des chiliastes ne s’accomplirent pas. Ils avaient annoncé la fin des temps avec précision : en février de l’an 1420, le lundi suivant la Sainte-Scolastique. Mais voilà… le lundi passa, vint le mardi puis le mercredi… et rien. Le Temps du Châtiment et de la Vengeance précédant la venue du royaume de Dieu n’advint pas. Mais, pour sûr, on ne s’ennuyait point ! C’est ce que pensait Reinmar von Bielau, surnommé Reynevan, un savant herboriste lié aux puissants de l’époque, espion et magicien à ses heures. Ce jeune homme, épris de la belle et fougueuse Adèle, l’épouse d’un seigneur silésien vivait des moments de passion inoubliables. Jusqu’au jour où les amants furent surpris par les frères du mari trompé. Ce fut le début des ennuis pour Reynevan…

 

Andrzej Sapkowski s'est mondialement fait connaître pour sa saga du Sorceleur, qui racontait les aventures d'un chasseur de monstres confrontés à la fin de son monde. Cette Trilogie hussite, postérieure à son oeuvre majeure, propose un cadre assez différent. Les aventures de Reynevan prennent pied dans un cadre historique très connu en Pologne, le pays de son auteur, aux prémices d'un conflit que l'on appela les guerres hussites, opposant pendant près de 15 ans l'Eglise catholique locale aux partisans de Jan Hus, théologien tchèque favorable à une réforme de l'Eglise.

 

Les tribulations de Reynevan, bientôt rejoint par Charley, un garde du corps aux connexions surprenantes, et par Samson Miel, un colosse aux origines nébuleuses, l'amèneront à se retrouver mêlé à ce conflit naissant, mais aussi à côtoyer des personnalités dont l'action pourraient bien changer la face du monde...

 

Cette Trilogie hussite, dont pour l'heure seule le premier volet est arrivé jusqu'à nous, est l'occasion pour Andrzej Sapkowski de montrer l'étendue de son érudition en termes d'ambiance médiévale. Nous avons ainsi droit à de longues descriptions des ambiances des villes, des villages de l'époque, mais aussi de la tenue de différents protagonistes, jusqu'au bout parfois de leurs chaussettes, pour peu qu'elles aient existé. Il y a de nombreux petits passages en latin, afin de montrer qu'il s'agissait alors plus ou moins de la langue commune de nombreux peuples européens, au sein des personnes relativement éduquées cependant. Des descriptions presque ad nauseam, qui risquent de faire décrocher la lectrice ou le lecteur, dans l'attente d'une avancée significative du récit. A côté de cela la magie fait irruption de manière presque brutale et sporadique, et Sapkowski s'y montre très à l'aise également, au cours de passages assez puissants. A ce titre le personnage de Huon von Sagan en est presque le plus intéressant du lot, et celui du grimpereau, plein d'énigmes.

 

Au final ce premier tome de la Trilogie hussite se révèle un roman dense, très dense, qui nous présente une période très troublée de l'Histoire européenne, avec beaucoup de noms, d'évènements à assimiler. Et un trio de héros qui semble ne pas trop savoir ce qu'il fait là... Un peu comme le lecteur...

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Jeux

Fichier:The Witcher 3 Wild Hunt Logo.png

Ils sont rares, les jeux video dont je peux dire que j'ai pu y jouer suffisamment longtemps pour en avoir un avis intéressant. Encore plus rares ceux que j'ai "terminés".

 

The Witcher 3 est de ceux-là. Dernier opus d'une série à succès dont le premier épisode est sorti en 2008 sur PC, il est disponible notamment sur Playstation 4. Adapté d'un univers développé par l'écrivain polonais Andrzej Sapkowski, il permet d'incarner dans un monde médiéval-fantastique (proche, par certains aspects, de celui de JRR Tolkien) un Sorceleur, une sorte de sorcier dont la caste a subi des mutations génétiques.

 

Le jeu suit les traces du sorceleur Geralt de Riv, un chasseur de monstres dont la fille adoptive Ciri est en danger et qui se lance à sa recherche dans un monde médiéval fantastique.

 

Ce qui m'a séduit dans le jeu, sans être un hard gamer ? D'abord la richesse de l'environnement, la qualité des décors et de l'animation... Mais aussi le côté "mature" des dialogues et des situations. Certains combats peuvent se terminer par des amputations, et le héros peut, à l'occasion, avoir des relations sexuelles avec les personnages féminins, qu'ils fassent partie de l'intrigue principale où être des "professionnelles" aux prestations tarifées. mais elles ne sont pas réduites à des objets sexuels, la filleule de Geralt est l'objet d'une bonne partie de la quête principale, et on l'incarne d'ailleurs brièvement à plusieurs reprises.

 

 

Contrairement aux autres opus de la série, The Witcher 3 bénéficie d'une narration à la troisième personne, et se concentre sur l'utilisation des talents de combat, des sens particuliers  de Geralt pour mener à bien des contrats et explorer l'environnement dans une quête principale à plusieurs embranchements et une multitude de missions secondaires. Suivant les choix, le jeu peut se terminer de trois manières différentes.

 

 

Nous ne sommes pas, à proprement parler, dans un monde ouvert. Le rayon d'action des personnages est contraint dans une demi-douzaines de régions, connectées géographiquement ou pas, et qui sont accessibles aux joueurs au fur et à mesure de sa progression dans la résolution des énigmes de l'intrigue principale, en fonction de son niveau. ceci pour éviter qu'un néophyte se retrouve dans une zone avec des quêtes trop dures. Cependant, lorsque Geralt a découvert un lieu, il peut s'y rendre à nouveau en quelques secondes, à partir de panneaux indicateurs proches de tous les points d'intérêt de la carte. Le Sorceleur peut également se déplacer à pied, à la nage, dans un bateau ou à dos de cheval, sachant qu'il a une monture personnelle, nommée Ablette. Les environnements sont urbain, maritime, forestier, montagneux, ce qui confère pas mal de diversité dans les décors, même si les quêtes secondaires relèvent presque toutes de types assez classiques : chasse au monstre, chasse au trésor... On peut également "dévier" de la trame principale, comme je l'ai dit, en réalisant des quêtes secondaires disponibles un peu partout, en participant à des courses de chevaux dotées de prix, en parcourant simplement le monde et admirer ses paysages dantesques...

 

L'ensemble se situe dans des environnements géographiques et géologiques proches de ce que l'on peut trouver en Europe du Nord, avec des implantations de forêts en fonction de leur voisinage, par exemple, avec une rivière ou la côte. Cela facilite bien évidemment l'immersion du joueur originaire de ces régions dans le monde réel.

 

 

Le jeu n'est pas parfait, il y a quelques quêtes impossibles à résoudre pour certains joueurs, à cause de bugs "connus". Mais cela n'entache en rien la réussite globale remarquable de The Witcher 3. Une fois celui-ci terminé, il est possible de télécharger des extensions presque aussi vastes et riches que le jeu principal. Il y a aussi un jeu dans le jeu, le Gwynt ; il s'agit d'un jeu de cartes très tactique, dont le succès est tel que CD Projekt en a développé une version autonome (et gratuite, sous le nom de Gwent), et même une application.

 

Et tout ça réalisé par un jeune studio polonais, CD Projekt, qui s'en sort haut la main. The Witcher 3 a reçu 250 fois le titre de jeu de l'année 2015, et a été élu en septembre 2017 deuxième meilleur jeu de tous les temps sur le site jeuxvideo.com.

 

Un must have.

 

Spooky

Voir les commentaires

Publié le par Spooky
Publié dans : #Livres

 

Après Hommage à J. R. R. Tolkien - Promenade en Terre du Milieu, voici donc le deuxième ouvrage écrit par mes soins, toujours chez Ynnis Editions, à paraître le 10 novembre. En voici la présentation de l'éditeur :

Dans un monde abandonné des dieux, gangrené par une force maléfique appelée la magie, des enfants sont transformés en soldats pour combattre des monstres à travers des rites impies et violents. The Witcher, cette saga sombre, peuplée de créatures folkloriques et de légendes, est devenue l’une des plus grandes séries de jeux vidéo de tous les temps, acclamée pour son écriture mature et complexe. Alors que l’œuvre polonaise a traversé les frontières pour devenir un phénomène mondial, Geralt de Riv, son personnage principal, est désormais une figure majeure de la pop culture du XXIème siècle. Romans, jeux vidéo, séries, comics, longs métrages… Retour sur une saga protéiforme à travers des entretiens et dossiers inédits et richement illustrés !

Le temps d’un ouvrage, explorez un monde original empreint du folklore européen. Vous y rencontrerez entre autres Geralt de Riv et ses pairs, la vénéneuse Yennefer de Vengerberg, des sorcières, des elfes ou des monstres, héros ou anti-héros d’une saga désormais incontournable.

Bienvenue sur le continent.

 

La réalisation de cet ouvrage a duré un certain temps. Dès le mois d'avril 2020, après la sortie de l'ouvrage sur Tolkien, mon éditeur et moi avons discuté d'une nouvelle collaboration. Avec la sortie récente de la première saison de la série Netflix The Witcher, cette franchise nous semblait dans l'air du temps. Votre serviteur a alors réfléchi à un sommaire, discuté et validé par son directeur éditorial, avant de faire des recherches, de lire et de voir les différentes déclinaisons de l'oeuvre d'Andrzej Sapkowski, de contacter des personnes ressources, et, in fine, de s'atteler à la rédaction du contenu. La livraison du manuscrit a été retardée par des aléas éditoriaux liés à la crise sanitaire, mais au final le voilà, presque 18 mois après ses prémisses, cet ouvrage qui vous permettra de savoir tout, ou presque, sur le chasseur de monstres albinos ! Origines, résumés des différents récits, interviews d'experts, influence, au travers d'articles richement illustrés, à l'instar de tous les Hommages édités chez Ynnis. Vous comprendrez ainsi, au fil des chapitres, comment, d'une simple nouvelle écrite un peu par hasard, un voyageur de commerce à la moustache dupondtesque est devenu un symbole pour la culture polonaise, voire une figure tutélaire pour tout un genre...  Comment un enfant abandonné par sa sorcière de mère est devenu une machine -défaillante- à tuer les monstres dans un monde sur le déclin, broyé par les rouages d'une machination énorme. Vous découvrirez ainsi qui est le véritable héros de Wiedźmin.

 

Mais un tel ouvrage, si j'en suis l'auteur, n'a pu se faire sans l'aide d'un certain nombre de personnes. Merci donc à Sébastien et Philippe pour leur soutien jusqu'à la dernière minute du bouclage, à toutes celles et tous ceux qui ont oeuvré au sein de la maison d'édition pour que cet ouvrage voie le jour, physiquement , merci à Camille pour son enthousiasme et son énergie pour donner de la visibilité aux ouvrages Ynnis. Merci à celles et ceux qui ont accepté de relire ma prose, AnneEli et Guillaume, si cet ouvrage est lisible, c'est grâce à vous deux ! Je pense également à Mathieu Saintout, boss d'Arkhane Asylum, à François Hercouët, éditeur chez Urban Comics, à Marcin Blacha, story director chez CD Projekt Red, à Daniel Njo Lobé, acteur de doublage de Geralt dans les jeux video, un homme remarquable (dont vous pouvez lire la deuxième partie de l'interview ici), à Etienne Le Roux, formidable illustrateur... Tout le monde n'a pas pu tenir dans cet opus, c'est pourquoi je vous proposerai prochainement des petits bonus ici même. Restez connecté(e)s !

 

J'espère que vous aurez autant de plaisir à lire cet Hommage que j'en ai eu à le réaliser...

Si vous souhaitez précommander l'ouvrage, c'est par ici !

 

Spooky

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog